Aurore Labadie

Associée au CERACC

Thèse : Les représentations de l'entreprise dans le roman français (1982-2010)

Parallèlement aux mutations du monde du travail en France depuis les années 1980 (précarisation, évolution vers un travail immatériel, nouveaux métiers, malaise et suicides au travail, nouvelles maladies essentiellement professionnelles), la littérature vit un véritable tournant esthétique. Les années 1980 font date dans l’histoire littéraire car elles marquent le retour, après le Nouveau Roman, à un souci de société. De ce contexte social en changement naît le désir de représentation à des fins testimoniales et/ou critiques. Pour autant, la question de la représentation du monde du travail n’est pas inédite. Un premier travail consistera à historiciser cette tentation en proposant un retour sur la naissance de ces questionnements littéraires : à partir de quand prend-on en compte le monde du travail dans la littérature ? Nous replacerons l’époque qui nous intéresse - la première décennie du XXIème siècle – dans son histoire, en remontant aux toutes premières tentatives naturalistes et réalistes du XIXème siècle. Si l’exhibition des liens de continuité est essentielle, il faudra par ailleurs chercher à mettre en évidence les variations esthétiques inhérentes à chaque nouvelle tentation figurative, à commencer par la singularité des oeuvres nées entre 2000 et 2010. Ainsi conviendra-t-il de voir en quoi il y a poursuite et prolongement mais aussi innovation, notamment formelle ; la dernière génération d’écrivains joue en effet de la forme et de l’invention générique pour dire le monde et pour s’y impliquer. La problématique impose l’aperçu panoramique d’une décennie avec des zooms sur les ouvrages les plus ambitieux littérairement. Le corpus ouvert permettra de donner une vision précise d’une époque là où les zooms permettront de mettre en évidence les ouvrages les plus intéressants de par leurs recherches formelles.