Céline QUINT

Thèse : De l’éthique à l’esthétique : l’ironie dans l’œuvre de Françoise Sagan.

Malgré l’affection du public pour un auteur dont le succès éditorial n’a jamais fait défaut, et malgré le regain d’intérêt porté à l’écrivain grâce à un hommage cinématographique récent, l’œuvre de Françoise Sagan est l’objet de préjugés tenaces. On a reproché à la petite musique saganienne qui rappelle à certains égards celle des « Hussards » de sonner creux, comme si la simplicité et le naturel ne témoignaient d’aucun mérite. Nos recherches porteront donc sur l’héritage littéraire de Sagan et sur le caractère hybride de ses emprunts intertextuels : héritière du classicisme, Sagan admire la finesse d’analyse de Proust et de Stendhal, la beauté tragique de Racine, mais elle s’inspire aussi de l’ironie flaubertienne et de certains genres populaires. Les notions telles que la parodie, la mise en abyme, l’autobiographie, les stéréotypes, nous permettront d’envisager l’ironie chez Sagan d’un point de vue éthique et esthétique. Notre travail aura pour principale finalité de dépasser les stéréotypes dont Sagan a été la victime pour mettre en lumière l’ironie paradoxale d’un écrivain plus « dégagé » que « désengagé ».