Françoise Cahen

Doctorante THALIM

Professeure agrégée de lettres modernes, enseignant au lycée Maximilien Perret d’Alfortville (94), formatrice académique.

Thèse : Les réseaux romanesques à l'ère des réseaux sociaux numériques

Directeur(s) de thèse : Bruno Blanckeman

Cette thèse aura pour objet principal l’étude des réseaux de personnages dans une série de romans très contemporains, marqués par les réseaux sociaux numériques : Féérie générale d’Emmanuelle Pireyre, Vernon Subutex de Virginie Despentes, Cendrillon d’Eric Reinhardt, Celle que vous croyez de Camille Laurens, Un roman du réseau de Véronique Taquin et d’autres romans dont l’influence d’internet est moins directe comme Autour du Monde de Laurent Mauvignier, Tombeau de Pamela Sauvage de Fanny Chiarello ou Extrêmes et lumineux de Christophe Manon. Comment ces réseaux de personnages tissés de liens faibles forment-ils société ? Comment ces romans peuvent-ils à la fois offrir des formes fragmentées et créer une illusion d’infini ? Récits de solitudes accumulées, ces œuvres dessinent à leur manière la cohérence réticulaire d’un monde solidaire. L’étude des réseaux, largement développée en sociologie ou en sciences, peut être transposée en littérature. Quelles représentations critiques des réseaux du Web offrent ces romans ? Toile en forme de piège qui se referme sur les personnages ou bien flux dynamique qui réenchante leur existence, l’image des réseaux sociaux numériques dans les romans est ambivalente. D’autres créations en réseau directement sur le Web retiendront également notre attention : Le vidéo-journal de François Bon, Général Instin (œuvre collective), Conduit d’aération d’Alexandra Saemmer et Lucile Haute, Un monde incertain de Jean-Pierre Balpe... Le réseau est aussi un support dynamique de création, atelier d’écriture et de lecture interactive qui tisse de nouveaux liens entre l’oeuvre et ses lecteurs.

Voir en ligne :

• Publications

Ouvrages

Articles