Hervé Sanson

Maître-assistant à l’Institut de romanistique de la Rheinisch
Westfaelische Technische Hochschule (RWTH), Aachen.

Membre associé à THALIM sur le Champ d’étude en études féminines et de genres/ Littératures francophones (CREFEG/LF), axe « Transculturalités »

Membre associé à l’ITEM (Institut textes et manuscrits)

Entre octobre 2012 et octobre 2015, j’ai donné des cours de FLE au département de linguistique de l’Institut, et je participe également à l’élaboration de projets scientifiques. Sur le plan de l’enseignement, j’ai eu l’opportunité de dispenser des cours tant de pratique orale de la langue que de pratique écrite : c’est ainsi que dans le cadre de l’apprentissage du commentaire littéraire, j’aborde les auteurs « classiques » français aussi bien que les auteurs dits « francophones ». A la rentrée 2015, je donnerai des cours de littérature, l’un sur le Portrait du colonisé d’Albert Memmi ; le second sera une introduction à la littérature maghrébine francophone.

Sur le plan de la recherche, membre associé à l’ITEM (Institut textes et manuscrits) à Paris, tout comme Anne Begenat-Neuschäfer qui dirige l’Institut de romanistique, j’ai intégré le groupe de travail sur Kourouma, et plus précisément l’équipe chargée de travailler sur son théâtre, en vue d’une édition génétique de son œuvre. J’ai également été chargé de préparer les actes du colloque international Les littératures maghrébines et d’Afrique subsaharienne : lectures croisées, tenu à RWTH en novembre 2012, dans lequel je communiquai, et qui doivent paraître chez Peter Lang fin 2015.

Formations/Titres

2014 : QUALIFICATION aux fonctions de Maître de conférences
CNU, section 09 « Langue et littérature françaises » le 14/02/2014
N° de qualification : 14209172134

2010 : QUALIFICATION aux fonctions de Maître de conférences CNU, section 09 « Langue et littérature françaises » le 25/01/2010
N° de qualification : 10209172134

CNU, section 10 « Littératures comparées » le 04/02/2010
N° de qualification : 10210172134

2005 : DOCTORAT de Lettres, littérature et civilisation françaises : « Le témoin littéraire. Réécritures chez Mohammed Dib »
Thèse soutenue à Paris VIII-Vincennes, le 16 décembre 2005
Jury : Mme Mireille Calle-Gruber, Mme Tassadit Yacine,
Mme Tiphaine Samoyault, M. Dominique Combe,
Mention : Très honorable avec félicitations du jury à l’unanimité

Expériences professionnelle

Dans le supérieur :

• Octobre 2012- : Maître-assistant à l’Institut de romanistique de l’Université d’Aix-la-chapelle (RWTH) en langue et littérature françaises. (cf I Situation actuelle).

• Mars 2011-Mars 2012 : Post-doctorant à l’IRIEC (Institut de recherches intersite en Études culturelles), Université de Montpellier III.
Le post-doctorat a consisté à sélectionner, classer et numériser les archives d’Albert Memmi, notamment les essais sur la notion de dominance, en vue de l’édition des Portraits parus en janvier 2015 aux éditions du CNRS, sous la direction du professeur Guy Dugas (cf IV Ouvrages/Collaboration à des ouvrages).

• Octobre 2009-mai 2011 : chargé de conférences à l’École des Hautes Études en Sciences sociales (EHESS).
Thématique des conférences : « La littérature maghrébine de langue française : « Peut-on se tuer à aimer dans cette langue ? » Littératures postcoloniales, rapports de genres et interactions linguistiques ».

• 2009/2011/2013 : conférencier invité à l’Université de droit Abdelmalek Essaâdi à Tanger.
Séminaire « Images de la femme dans la littérature maghrébine francophone » dans le cadre du Master Tempus Drive « Genre et droits des femmes des deux rives de la Méditerranée », à l’Université Abdelmalek Essaâdi de Tanger. Trois promotions : 15 heures d’enseignement dispensées à chacune.

Dans le secondaire :

• Janvier 2007-juin 2009 : enseignant vacataire dans l’enseignement catholique privé sous contrat collège et lycée, dans le 75 et le 94.
• Septembre 2003-juin 2006 : enseignant de cours particuliers chez Acadomia.

Associations loi 1901 :
Depuis 2014 : vice-Président du Conseil Scientifique de la Société Internationale des Amis de Mohammed Dib, sise à Paris, et ayant pour objectif la diffusion et la vulgarisation de l’œuvre de l’écrivain en Europe.

Principales publications :

Revues :

• Depuis 2013 : membre fondateur et co-rédacteur en chef de la revue en ligne Continents manuscrits, revue de l’ITEM consacrée à la génétique des textes.

• Depuis 2008 : membre du comité de rédaction de la revue Awal éditée à la Maison des sciences de l’Homme par Tassadit Yacine, directrice
d’études à l’EHESS.

Ouvrages/collaboration à des ouvrages

Portraits d’Albert Memmi, sous la direction de Guy Dugas, Paris, CNRS éditions, collection « Planète libre », janvier 2015, éditeur scientifique de la cinquième section, « L’Homme dominé », pp. 999-1255.
J’eus en charge l’édition critique à orientation génétique du cinquième des titres contenus dans l’ouvrage, L’Homme dominé (pp. 999-1255) : ce titre de Memmi paru en 1968 représente la tentative d’établissement d’un portrait global de l’homme dominé, sorte de synthèse des différentes conditions spécifiques étudiées antérieurement. L’édition critique de ce titre important dans l’itinéraire de Memmi est assortie d’un appareil conséquent de notes génétiques mettant en valeur le processus d’élaboration de l’œuvre, ainsi que d’un ensemble de textes en annexe éclairant le contexte socio-historique du livre et sa réception.

L’opium et le bâton de Mouloud Mammeri : un ouvrage de la collection « Entre les lignes – Littératures au sud », dirigée par Christiane Chaulet-Achour et Jean-Baptiste Dufour, aux éditions Honoré Champion, mai 2013, 120 p.
Cette collection inaugurée chez Honoré Champion et dont les premiers titres ont paru en janvier 2013, entend s’adresser à un public d’élèves à partir de 15 ans, soit de fin de collège, mais aussi de lycéens et d’étudiants débutants et proposer des outils pédagogiques clairs et efficaces sur les classiques des littératures dites francophones. Dans ce cadre, chaque titre de la collection comptera cent vingt pages et présentera, selon un ordre prédéterminé, le contexte d’écriture de l’œuvre, le parcours de l’écrivain, le résumé et la structure de l’œuvre, l’étude du titre et des sous-titres ainsi que des thèmes, les personnages (pour le roman et le théâtre ; pour les essais, l’on s’intéressera à la progression argumentative et aux références ; pour la poésie, au rythme, à la musicalité et l’espace textuel), les points de vue critiques sur l’œuvre et/ou l’écrivain, et une bibliographie composée des titres essentiels. Le volume que j’ai été chargé de réaliser pour une publication en mai 2013, est consacré à L’opium et le bâton de Mouloud Mammeri, classique de la littérature algérienne de langue française, initialement publié en 1965.

La Trace et l’écho, une écriture en chemin  : entretiens avec Habib Tengour, dix entretiens accompagnés d’extraits de ses œuvres, 2013, 225 p.
Cet ouvrage, paru courant 2013 aux éditions du Tell en Algérie, est composé de dix entretiens, chacun centré sur une problématique ou une œuvre particulière, accompagnés d’extraits des œuvres de Tengour, lesquels sont insérés dans le cours des entretiens à titre d’illustration des propos tenus. Le volume parcourt l’ensemble de la production de l’écrivain algérien – sur quelque trente années –, œuvre peu connue du grand public mais l’une des voix essentielles de la littérature maghrébine actuelle. Ces entretiens sont conçus comme un dialogue, un échange entre le « spécialiste » de l’œuvre et l’écrivain ; ils privilégient ainsi un certain ton dynamique, non figés dans une posture hagiographique. Le premier entretien est une entrée en matière qui pose les enjeux de la bi-culturalité dans l’œuvre de Tengour, de la spécificité de sa poésie, du rapport à la Méditerranée, et de la fonction des exergues dans cette œuvre. Le second entretien s’intéresse aux influences littéraires de Tengour tandis que le troisième entretien est consacré à son rapport aux mythes. La quatrième entretien est centré sur le recueil de nouvelles Gens de Mosta et au mode de témoignage que cette œuvre élabore. Le cinquième entretien interrogeant exclusivement le roman Le Poisson de Moïse tente d’analyser la réception de l’œuvre, dépeint les idéologies qui y sont dépeintes, ainsi que les rapports de genres exprimés par les différents couples de la fiction. Le sixième entretien cible le genre poétique prisé par Tengour : le travail prosodique, le rapport entre prose et poésie, l’intertextualité s’exprimant dans les vers de Tengour constituent les points de focalisation de cet entretien. Le septième entretien est consacré aux rapports qu’entretiennent texte et image, à partir de deux œuvres en collaboration : Retraite avec le photographe Olivier de Sépibus et Beaufraisier avec la plasticienne Pascale Bougeault. Le huitième entretien interroge un motif essentiel dans l’œuvre de Tengour : l’hommage aux pairs. Qu’est-ce que rendre hommage pour l’écrivain et quelles formes celui-ci peut-il emprunter ? Le rapport à l’histoire et la façon dont la fiction négocie avec les concepts de vérité, d’exactitude, véhiculés par le champ historique, fondent le neuvième entretien. Le dixième et dernier entretien entend faire fructifier l’exégèse du texte tengourien depuis la notion de trace, récurrente dans l’œuvre, et qui conditionne le rapport du poète à l’écriture même.

Sélection d’articles

• « Habib Tengour , une poésie-talisman ou : comment témoigner par le haut », in Po&sie n° 153-154, Paris, éd. Belin, mars 2016, pp. 200-202.

• « "Amertume ou grandeur" : Camus ou le spectre de la poésie », in Albert Camus, l’artiste, Actes du colloque de Cerisy, Bastien, S., Prouteau, A., Spiquel, A. (dir.), Presses universitaires de Rennes, 2015, pp. 163-174.

• « Entre acceptation et refus des appartenances dans La Statue de sel et Le Scorpion : la patrie littéraire d’Albert Memmi », in Migrations maghrébines comparées : genre, ethnicité, religion (France/Québec, de 1945 à nos jours), Actes du colloque international des 17 et 18 avril 2012 à la Maison de la recherche de Paris III, Cohen, Y., Calle-Gruber, M., et Vignon, E. (dir.), Paris, Riveneuve éditions, 2015, pp. 189-199.

• « Éthique et responsabilité chez Albert Camus et Albert Memmi : de quelques convergences et divergences », in Camus et l’éthique, Morisi, E. (dir.), Paris, Classiques Garnier, coll. « Rencontres », n° 95, 2014, pp. 165-178.

• « En amont du Portrait du colonisé d’Albert Memmi : aux sources d’une pensée de la décolonisation », in Continents manuscrits n° 1, 2014, http://coma.revues.org/231

• « Une poétique du nom. Mohamed Leftah ou la foi en la littérature », in Europe n° 1015-1016, spécial Littérature du Maroc, nov-déc. 2013, pp. 85-94.

• « Plaques ou quand la poésie cache la poésie », in Tombeau pour Jean Sénac, Nacer-Khodja, H. (dir.), Alger, Aden, 2013, pp. 201-214.

• « Habib Tengour : de la traversée en langue(s). Essai sur L’Ancêtre cinéphile  », in Expressions maghrébines, revue de la coordination des chercheurs sur les littératures maghrébines, vol. 11, n° 1, spécial Habib Tengour, été 2012, pp. 83-90.

• « Mon père, cet autre. Variations autour de la figure paternelle dans l’œuvre d’Assia Djebar », in Assia Djebar, littérature et transmission, Actes du colloque de Cerisy, Asholt, W., Calle-Gruber, M., Combe, D. (dir.), Paris, PSN éditions, 2010, pp. 317-330.

• « Genres en mutation : le Journal de Mouloud Feraoun », in Poétique et politique du genre dans les migrations. Femmes entre les deux rives de la Méditerranée, Calle-Gruber, M., et Frantz, A., (dir.), Paris/Tanger, Université Paris III/Faculté des sciences juridiques, 2009, pp. 145-153.

• « Rapports de genres dans Escales de Mouloud Mammeri », in Awal. Cahiers d’études berbères, n° 38, Paris, MSH éditions, 2008, pp. 87-95.

• « Jean Sénac par Rabah Belamri : une filiation poétique au cœur », in Awal. Cahiers d’études berbères, n° 38, Paris, MSH éditions, 2008, pp. 167-176.

• « L. A. Trip  : la troisième voie ou d’un rocking-chair », in Expressions maghrébines, revue de la coordination des chercheurs sur les littératures maghrébines, vol. 4, n° 2, spécial Mohammed Dib poète, hiver 2005, pp. 173-184.