Laurent Camerini

Agrégé d’espagnol. Ancien directeur de l’Alliance Française de Natal (Brésil). Membre de la Société Internationale Marguerite-Duras
Membre associé THALIM, Champ d’étude en études féminines et de genres/ Littératures francophones (CREFEG/LF) :
Projet transversal « Ecritures migrantes du genre » et séminaire « Peut-on penser une écologie culturelle ? »

Thèmes de recherche :

Études de genre, Identité(s), Littérature du XXe siècle, Marguerite Duras, Maryline Desbiolles

Principales publications :

Ouvrage

La Judéité dans l’œuvre de Marguerite Duras, un imaginaire entre éthique et poétique, thèse remaniée, Paris, Classiques Garnier, 2015 (440 pages ; ouvrage publié avec le soutien de THALIM).

Articles
« Eau-nanisme ou plaisir du dédoublement narcissique chez Marguerite Duras », Marguerite Duras 1. Les récits des différences sexuelles, textes réunis et présentés par Bernard Alazet et Mireille Calle-Gruber, Paris-Caen, Lettres Modernes Minard, 2005, p.109-121.

« Perte d’identité et différance dans l’œuvre de Marguerite Duras », Studii si cercetari filologice. Seria limbi romanice (« Études et recherches en philologie. Série langues romanes »), Pitesti, Université de Pitesti (Roumanie), n°10, vol. 4, novembre 2011, p. 30-43.

« Forme(s) et déformation(s) du mot ‘juif’ : trou, rond, cercle, et autres membranes... », Fictions des genres, sous la direction de Anaïs Frantz, Sarah-Anaïs Crevier Goulet, Mireille Calle-Gruber, Dijon, Éditions Universitaires de Dijon, coll. « Écritures », 2013, p. 77-84.

« Marguerite Duras : Douleur, Mal et Intelligence », La Question du mal, Éthique, politique, religion comparée, actes du colloque international organisé à l’Université de Georgetown au Qatar, 14-15 mars 2012, sous la direction d’Aurélie Renault et de Patricia Reynaud, Paris, Classiques Garnier, 2014, p.165-179.

« Le fil de soi(e). Dans le labyrinthe de Consolation  », Mireille Calle-Gruber, l’amour du monde à l’abri du monde dans la littérature, actes du colloque international organisé à Paris III- Sorbonne Nouvelle, 20-21 juin 2013, sous la direction de Melina Balcazar Moreno, Sarah-Anaïs Crevier Goulet, Anaïs Frantz et Élodie Vignon, Paris, Hermann, 2015, p. 175-183.

« Ah Ernesto ! de Marguerite Duras : ‘’vous voyez tout de suite le genre !’’ », L’Écriture désirante : Marguerite Duras, sous la direction de Anne-Marie Reboul et Esther Sánchez-Pardo, Paris, L’Harmattan, coll. Espaces littéraires, 2016, p. 135-148.

Publications en ligne

• « S’inscrire par-delà le cadre binaire hétérosexiste ? Pourquoi cela reste-t-il de la Science-Fiction ? », Point(s) d’accroche, Dossier n°1, décembre 2015.
• « Homosexualité vs Homo-sexualité chez Marguerite Duras », dans Homosexualités et fictions en France de 1981 à nos jours, Revue critique de fixxion française contemporaine, n°12, dirigé par Éric Bordas et Owen Heathcote, 2016.

Communication :

« Au (dé)tour d’Une femme drôle. Déplacements et migrations chez Maryline Desbiolles », intervention lors des Journées d’étude « Écritures migrantes du genre II : mettre en œuvre les croisées de la littérature avec les arts visuels et les arts du spectacle », organisées par Mireille Calle-Gruber, Sarah-Anaïs Crevier Goulet, Xavier Garnier, Christine Lorre et Myriam Suchet, avec le soutien de l’Université Sorbonne-Nouvelle Paris III, de THALIM et du CREF&G/LF, 9 et 10 avril 2015.