Nina TIAN

Doctorante (CREF&G/LF) à l’Université Paris 3-Sorbonne Nouvelle sous la direction de Mireille Calle-Gruber. Cotutelle avec l’université des Langues étrangères de Pékin, Chine

Thèse : Figure de Salomé dans la littérature française du XXe siècle – une étude rhétorique et esthétique

La figure de Salomé, un des mythes majeurs de la fin du XIXe siècle, continue à inspirer les artistes et les gens de lettres au XXe siècle. La figure du féminin et l’ambiguïté du rapport tantôt séducteur tantôt castrateur au masculin ont été reprises dans les oeuvres littéraires ainsi que picturales. Loin d’être isolée l’une de l’autre, ces deux représentations principales de la figure de Salomé s’entremêlent jusqu’au point de la naissance d’une nouvelle figure de l’ambivalence psychologique et esthétique. La présente recherche, en portant une attention particulière au lien entre la littérature et l’art, visera à comprendre l’oxymore de la figure féminine, la manière dont elle porte à inventer des formes nouvelles et contradictoires et à élaborer une articulation théorique entre la champ de l’esthétique et le champ des « gender studies ».
Les recherches se basent sur les textes littéraires des trois périodes importantes : le tourant de siècle, les années 20-30, les années 60-70. Quatre oeuvres sont surtout prises en considération : Salomé de O. Wilde, dont la version originale est en français, L’Hérésiarque et Cie de G. Apollinaire, Élégant cantique de Salomé Salomon de R. Desnos, et Le Pitre de F. Weyergans. Quant aux oeuvres picturales, la thèse fera référence à l’Apparition de G. Moreau, Salomé : le goût du sang de G-A. Mossa, Salomé de G. Klimt et les illustrations d’Alastair pour Salomé de O. Wilde
Les relations entre la littérature et l’art seront étudiées à la lumière des théories des « gender studies » et des ouvrages que l’on regroupe sous l’appellation « French Feminism ». Par ce biais théorique, on fera la liaison entre la vision historienne et la création de formes qui mettent en jeu le rapport « gender » et genres littéraires et artistiques.

Mots-clefs :
Salomé, historicité, ambivalence, palimpseste