Sumiko OKAMOTO

Doctorante Paris 3 (CERACC)
Sous la direction de Marc Dambre

Thèse : Croisements du narratif et du visuel dans l’œuvre de Marguerite Duras.

Marguerite Duras est un écrivain qui a déployé son activité de création dans divers domaines, tout en s’attachant à l’écriture jusqu’à la fin. Elle affirme en 1974, au milieu de sa décennie du cinéma, que le sens de son travail au cinéma est d’égaliser le cinéma et le texte. Le style durassien dans les années quatre-vingt et quatre-vingt-dix, se forme-t-il à la suite de la création cinématographique de la décennie précédente ? Dans ses films, et l’image et le texte, les éléments constitutifs de l’œuvre, disparates, se contredisent l’un l’autre au premier abord, mais s’unissent au-delà d’eux-mêmes. Mais où ? Pour reprendre l’expression de l’écrivain, ce serait dans « le champ de la parole », invisible, inaccessible, et illusoire au fond, et par emprunt au terme de Blanchot, dans « l’image », « essence même de la littérature » (Le Livre à venir).