Genre, ethnicité et religions : le cas des migrations maghrébines comparées France-Québec de 1945 à nos jours Colloque international

Organisateur : Mireille Calle-Gruber

Les migrations post-coloniales de l’immédiat après-guerre ont suscité ces dernières années le renouvellement de l’historiographie, en ce qui concerne les interprétations sur les formes et sur les destinations de ces migrations.

Présentation

Les migrations post-coloniales de l’immédiat après-guerre ont suscité ces dernières années le renouvellement de l’historiographie, en ce qui concerne les interprétations sur les formes et sur les destinations de ces migrations. À la suite d’un premier colloque, tenu à Montréal en 2011, le présent colloque a pour but de poursuivre le dialogue qui s’y était engagé entre chercheur-es de différentes disciplines et horizons. L’idée de ces rendez-vous est partie d’un constat : les migrations des populations des anciennes colonies françaises vers la métropole et au Québec ont suscité peu d’analyses comparées. La perspective comparée doit permettre d’apprécier le rôle des acteurs, associations privées, organes gouvernementaux ou organisations internationales qui favorisent la migration au Québec et en France. Elle permettra, par ailleurs, d’analyser la manière dont les migrants ont justifié leur départ dans l’un ou l’autre pays. L’étude des représentations qu’ont les migrants de la France et du Québec permettra également d’enrichir l’étude de l’action des États et des organisations privées.

La question des migrations post-coloniales sera ici envisagée dans une perspective résolument pluridisciplinaire.

Comité d’organisation :

  • Yolande Cohen, titulaire de la chaire d’études du Québec contemporain et Groupe de recherche Histoire, Femmes, Genre et Migrations, UQAM
  • Mireille Calle-Gruber, Professeur des Universités et Élodie Vignon, doctorante, Centre de Recherches en Études Féminines & de Genres et Littératures francophones (CREF&G/LF - Écritures de la Modernité, EA 4400 Paris 3 / CNRS)
  • Bruno Nassim Aboudrar, Professeur des Universités, Institut de Recherche sur le Cinéma et l’Audiovisuel (IRCAV - EA 185, Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3)

Entrée libre dans la limite des places disponibles