Le présent et ses doubles. Anticipation, réalité décalée et uchronie dans le roman français contemporain (1950-2010) Colloque

Organisateurs : Alain Schaffner, Simon Bréan (Université Paris-Sorbonne) et Irène Langlet (Université de Limoges). Avec le soutien du CELLF (Paris-Sorbonne), de EHIC (Limoges) et de THALIM (Paris 3 Sorbonne Nouvelle).

30 janvier : Maison de la Recherche de Paris-Sorbonne, Salle 035 - 31 janvier : Centre Censier, Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle, Amphi D02
28 rue Serpente 75006 - 13 rue Santeuil 75005

Selon François Hartog, au xxe siècle s’est jouée une importante évolution dans le rapport au temps. Au « futurisme » – entendu « comme la domination du point de vue du futur » (Régimes d’historicité, 2012, p. 149) – se serait substitué le régime du « présentisme », caractérisé par la valorisation de l’éphémère et de l’immédiat (ibid., p. 156-157). L’attention au présent caractérise une large part de la littérature française du second xxe siècle, volonté d’engagement, prolongement du primat réaliste, exploration des méandres du moi ou encore sensibilité à l’actuel sous toutes ses formes. Néanmoins, le souci du présent imprègne tout autant les modalités romanesques qui sembleraient s’en éloigner, et qui offrent du monde contemporain non des reflets, mais des figures dédoublées, anamorphosées, par le biais de l’anticipation, de l’uchronie et plus largement d’une réalité décalée. C’est la tension établie entre représentation de l’ailleurs et retour au présent que cette journée d’étude se propose d’examiner.

En savoir plus