Le regard dans le roman au XXe siècle Journée d’étude

Organisateurs : Marc Dambre, Alain Schaffner

Journée d’études doctorants et jeunes chercheurs des équipes Métamorphoses de la fiction et CERACC

Sous la direction scientifique de Marc Dambre et Alain Schaffner

Entre philosophie et théorie littéraire, le thème du regard connaît un désenchantement au 20e siècle : le sens de la vue devient un instrument de perversion, d’angoisse (du Chien andalou aux visions de Bataille), voire d’oppression (de la conception sartrienne du désir au règne de la surveillance). Pourtant, il semble que la littérature soit obsédée par le regard, de l’instrument d’optique proustien à l’École du Regard, en passant par le « stupéfiant-image » d’Aragon. La littérature participe-t-elle donc de ce dénigrement ? le regard y est-il dénoncé ou célébré ? Tel sera le questionnement central de la journée.

Concentrer la réflexion sur la notion de regard permettra de faire cohabiter des problématiques thématiques et stylistiques ; il est par ailleurs souhaitable de couvrir l’ensemble du siècle, dans la mesure où ce thème traverse des mouvements littéraires a priori antagonistes. La réflexion pourrait s’organiser autour des pistes de réflexion suivantes :

  • la place du thème du regard dans le langage critique
  • le rôle qu’il joue en relation avec les multiples ekphrasis qui envahissent les romans, de Gracq à Claude Simon en passant par Robbe-Grillet
  • l’interrogation de la notion de point de vue par l’élaboration de scénographies romanesques
  • et enfin la question de la description : que voyons-nous quand nous lisons ?

Salle Las Vergnas (Centre Censier, 3ème étage)
Université Paris 3 - Sorbonne nouvelle
13 rue de Santeuil
75005 Paris

Programme