Morphogenèse. Donner lieu au patrimoine originaire avec Arno Stern et Pascal Quignard Colloque

Organisateurs : Mireille Calle-Gruber, Anaïs Frantz, Pascal Quignard

Centre Culturel International de Cerisy
50210 Cerisy-la-Salle

L’originaire fait signe – il fait signe dans les découvertes scientifiques, dans l’art, dans les rêves, dans la langue littéraire, dans l’amour, dans le jeu des enfants, dans la vie sauvage. Mais comment accueillir ces signes – ces traces – dont la manifestation précède le logos (le langage de la raison) et les sciences régies par le logos ?

Ce qui se donne à penser, avec les travaux d’Arno Stern et de Pascal Quignard, ce sont autant les conditions d’expression de « l’Homo vulcanus » (Stern), dont sans répit Quignard guette l’éruption dans les images et les textes qu’il collecte, que celles de la réception des traces de l’ancienne « vie aquatique » (Quignard) dont l’atelier de peinture créé par Arno Stern à Paris, au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale, reconstitue l’état de plénitude. C’est, dans toute son amplitude, la question de la morphogénèse envisagée sous l’angle de la sémiologie (Stern) ou du rêve (Quignard).

À partir des œuvres d’Arno Stern et de Pascal Quignard, de l’exposé de leurs singularités respectives et de leur rencontre, le Centre culturel international de Cerisy se propose d’être le lieu d’une médiation transdisciplinaire, à l’intersection de la paléontologie, de l’embryologie, de la psychanalyse, des sciences du langage, de la danse, de la peinture, de la littérature, autour des conditions d’accueil et d’expression du patrimoine originaire.

Ce colloque est co-organisé et animé par l’écrivain Pascal Quignard. Il se tient en sa présence ainsi que celle d’Arno Stern.

En savoir plus

Actualités