Pierre Michon, l’écriture du sacré Colloque

Organisateurs : Denis Labouret, Alain Schaffner, Marie-Ève Benoteau-Alexandre et Carole Auroy

Le 19 mai : Maison de la Recherche de la Sorbonne Nouvelle, salle du Conseil 4, rue des Irlandais 75005 Paris
Le 20 mai : Université Paris-Sorbonne, salle des Actes, 17, rue de la Sorbonne 75005 Paris

Le sacré représente une sorte de moteur pour l’écriture de Pierre Michon. Cœur de l’expérience humaine, il a partie liée avec la profération de la parole. Il est à la fois la source du texte et son horizon ultime, ce qui l’engendre, le relance, et constitue peut-être sa réussite.

Sur ce thème majeur, deux journées d’étude menées à l’université d’Angers, en 2014 et 2015, ont permis de dégager un certain nombre de lignes de force. Alors que la journée de 2014 avait principalement exploré la face claire du sacré, celle qui donne accès à une plénitude d’être supérieure, les communications de la journée de 2015 se sont principalement attachées à sa face sombre, sa collusion avec la violence des pulsions et des forces cosmiques.

Le colloque de Paris, conçu comme le prolongement de ces deux journées, entend revenir sur ces deux modes d’être du sacré chez Michon pour penser leur possible articulation.