La traduction et la musique : à travers l’œuvre de Boris Vian Jounée d’étude : Langue française - vecteur de diffusion de la littérature mondiale ?

Intervenant : Cheng Bao

Salle Prévot, Hôtel MIJE Fourcy
6 rue de Fourcy, 75004 Paris

Une forte présence de la musique dans les romans réputés de Boris Vian et dans plusieurs nouvelles nous rassure pour démarrer cette recherche. En analysant les occurrences musicales parsemées, nous nous intéresserons au lien qui relie la littérature et la musique. Quel rôle joue la musique dans une écriture qui repousse souvent les limites de l’imaginaire des lecteurs ? Certains jeux de mots peuvent-ils être décryptés à l’aide d’une connaissance musicale ? La structure est-elle reformulée par la musique ? Avec le résultat obtenu, nous envisageons une comparaison entre le texte d’origine et le texte d’arrivée (parfois en plusieurs versions, ex. L’Écume des jours). Nous nous dirigeons vers une réflexion sur la définition de traducteur, qui a fait l’objet de discussions, qui le reste et qui durera dans le futur.

En savoir plus

Actualités