La victoire en chantant : Les Chimurenga songs à la croisée du local et du transnational. De l’ancêtre à Mao (Zimbabwe, 1965-1980) Orchestrer la nation

Intervenant : Elara Bertho

Maison des Cultures du Mondes
101 boulevard Raspail - 75006 Paris

Tango argentin, bharata natyam indien, coupé-décalé ivoirien… Chacun de ces genres musicaux et chorégraphiques se rattache, dans les imaginaires des publics et des artistes, à une identification nationale. Certains sont reconnus comme patrimoine national par un État, d’autres sont inscrits sur les listes du patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’Unesco, ou encore revendiqués comme dépositaires de mémoire et véhiculés sur Internet par les communautés diasporiques.
Partant de l’étude de pratiques musicales et/ou dansées en Afrique, Asie du Sud, Océan Indien et Amérique du Sud, ce colloque international interrogera la complexité des productions nationales en œuvre dans les États postcoloniaux, en lien avec un contexte de transnationalisation et de cosmopolitisation des parcours et des identités. Différents thèmes seront abordés pour comprendre les logiques de confrontation ou de co-construction s’opérant entre nationalismes et transnationalismes dans les États postcoloniaux : les politiques culturelles d’État et les nouveaux médias de diffusion, la création de nationalismes alternatifs et/ou transnationaux, les logiques de résistance aux idéologies nationales. Les débats réuniront tant des personnalités reconnues de la recherche que des jeunes chercheurs, et mobiliseront diverses perspectives disciplinaires (ethnomusicologie, anthropologie, musicologie, histoire et sociologie). Des projections de films offriront également un espace de dialogue fécond entre les participants. Alice Aterianus-Owanga (Labex CAP) Elina Djebbari (King’s College London) Marta Amico (Center for World Music) Clara Biermann (CREM/LESC).

Le colloque se déroule dans le cadre du 19e Festival de l’Imaginaire.

En savoir plus