Personnages obsédés et résistance au présent dans les romans de Kossi Efoui Journées d’étude Le présent et ses doubles

Intervenant : Xavier Garnier

Maison de la recherche de Paris-Sorbonne, salle 035
28 rue Serpente
75006 Paris

Les romans de Kossi Efoui exploitent un ressort narratif qui passe souvent inaperçu, en raison des affinités anciennes que le récit entretient avec la relation des choses passées ou à venir : la capacité de susciter des personnages arrimés au moment présent par leur obsession sur une idée fixe. Couper les personnages de leur héritage et de leur potentialités permet de leur donner une énergie d’un type particulier, particulièrement adaptée à la résistance à certaines formes contemporaines d’oppression.
Les personnages de Kossi Efoui sont condamnés à l’étrange suspension temporelle qui caractérise, en Afrique comme ailleurs, de nombreux régimes postcoloniaux. Lorsque le pouvoir local se justifie d’un ordre impérial (voire mondial) très lointain, il n’a plus besoin de s’appuyer sur un récit des origines ou sur une fable de l’avenir, seules compte pour lui la gestion étale du quotidien et la neutralisation de ceux qui ne s’y adaptent pas.
Dans ces conditions le retour au présent devient une force politique libératrice qui ne saurait passer par des retrouvailles avec une réalité pleine et concrète, puisque celle-ci a été totalement circonscrite par des régimes grotesques, mais par le recours à l’abstraction d’une idée fixe, dont la principale vertu est de nous clouer au présent, pour le meilleur ou pour le pire.

En savoir plus