‘Un charmant petit monstre’ : le sens du scandale dans l’œuvre de Françoise Sagan Le sens et les sens

Intervenant : Céline Hromadova

Bloomington
Indiana

Dans le cadre du Colloque International des Études Françaises et Francophones des XXe et XXIe siècles

Bien avant que ne sonne l’heure, Françoise Sagan avait imaginé son épitaphe : « Fit son apparition en 1954, avec un mince roman, Bonjour Tristesse, qui fut un scandale mondial. Sa disparition, après une vie et une œuvre également agréables et bâclées, ne fut un scandale que pour elle-même. » La romancière cultive ainsi l’image d’une écrivaine mineure, aux deux sens du terme, scandaleuse à cause de son succès fulgurant et de son sens de la fête. Celle que l’on a surnommée la « Delly de l’époque » n’est pourtant pas l’auteure de romans banalement sentimentaux. C’est avec une pudeur néo-classique et un cynisme consommé qu’elle atteint des profondeurs que cachent sa « petite musique » et le « mythe » érigé autour de sa personne.
Nous montrerons qu’elle traite, avec d’infinies variations, le tragique quotidien, celui d’une existence en manque de sens et d’un amour voué à l’échec. Sans appartenir à aucune école, elle casse les codes moraux sans casser les codes littéraires. Entre attaches modernes, parfois non assumées – féminisme, existentialisme, psychanalyse – et ancrages plus conventionnels, presque démodés – eros racinien ou romantique –, nous analyserons la profondeur de son œuvre à travers son symbolisme spatial, temporel et artistique. Si, comme elle le déclarait en interview, « le scandale, c’est le talent », force est de constater que son œuvre est profondément scandaleuse.

En savoir plus