A partir de l’Occident décroché de Jean-Loup Amselle ou l’analyse d’un malentendu Chapitre d’ouvrage - 2009

Laetitia Zecchini , A partir de l’Occident décroché de Jean-Loup Amselle ou l’analyse d’un malentendu , in Anne Castaing, Lise Guilhamon, Laetitia Zecchini (ed.), La modernité littéraire indienne: perspectives postcoloniales, 2009, pp. 239-246

Résumé

A travers la critique du livre de Jean-Loup Amselle qui entend traquer dans une « enquête » à charge, les symptômes (et les monstres qu’elle engendre) d’une nouvelle « pensée unique » dite postcoloniale en France, cet article analyse et déconstruit les malentendus dont cet ouvrage témoigne. La pensée postcoloniale n’a en effet rien d’un système univoque, parce qu’elle se refuse absolument à la totalisation. Elle permet au contraire de penser la différence dans la relation, mais aussi l’enchevêtrement des discours, des traditions et des récits. Elle offre à penser l’histoire ; l’histoire de la sédimentation des identités dans le temps, de leur altération réciproque. C’est en fait le rapport à l’autre que la question postcoloniale engage et offre à penser : l’invention de soi ou le retour à soi par le détour de l’altérité.

Voir la notice complète sur HAL

Actualités