A1 de Daniel Canty : une (nouvelle) aventure de lecture. Ou comment manier les outils du “méta” dans une perspective cantyque Article - 2017

Charline Pluvinet, Myriam Suchet

Temps zéro, numéro spécial Le roman comme atelier : les nouveaux romanciers fictifs de la littérature québécoise, 2017. 〈http://tempszero.contemporain.info/document1507〉

Coécrit à l’intersection de nos travaux sur l’hétérolinguisme et l’hétéronymie, cet article explore les pistes ouvertes par la mise en scène de la figure «  D  » dans A1 de Daniel Canty. Cryptonyme de l’auteur, dérivation d’un ABCD, génération typographique du texte  ? L’ouverture des possibles interprétatifs nous invite à rejouer (avec) le texte en lui empruntant son protocole de fonctionnement, résolument ludique et relativement vertigineux… Si vous avez vous aussi envie d’expérimenter la fiction d’auteur comme une aventure des sens et de la pensée hors cadre, venez jeter un œil et lancer le… dé  !

We co-wrote this essay at the junction of our respective researches on heterolingualism and heteronomy. It explores the avenues opened up by the staging of “D” in Daniel Canty’s A1. Should we consider this figure as a cryptonym for the author, the derivation of an ABC, or a typographical generation of the text itself ? To what extent can we follow, within our scientific framework, the text’s vertiginous game ? If you are also eager to experiment the fictionalized author as an adventure and a way to think out of the box, give it a try and roll the “D”-ice !

Voir la notice complète sur HAL

Actualités