« Construire à plusieurs la machine à jouer. Figures de l’invention technique dans "La Dispute" mise en scène par Patrice Chéreau » Article - 2015

Marie-Madeleine Mervant-Roux

Marie-Madeleine Mervant-Roux, « « Construire à plusieurs la machine à jouer. Figures de l’invention technique dans "La Dispute" mise en scène par Patrice Chéreau »  », Genesis (Manuscrits - Recherche - Invention), numéro spécial Créer à plusieurs mains, 2015, pp. 73-90. ISSN 1167-5101. <a target="_blank" href="<http://pups.paris-sorbonne.fr> ">〈<http://pups.paris-sorbonne.fr>

Résumé

Le théâtre est une pratique collective. Ses différentes fonctions (définition d’un espace à part, élaboration d’un matériau textuel, élaboration d’un jeu scénique) sont rarement assumées par une seule personne. La critique génétique, après avoir intégré à côté de l’auteur de l’œuvre dramatique la figure du metteur en scène et pris acte de l’hétérogénéité de toute production, n’a toutefois pas pris en compte l’organisation matérielle de la représentation, la « régie », négligée par les études théâtrales elles-mêmes. Les constructeurs, machinistes, électriciens, techniciens et régisseurs sont appréhendés de façon floue comme un ensemble d’exécutants occupés à une activité foncièrement coopérative. Faisant l’hypothèse que leur fonction n’est pas de simple exécution, nous prendrons aussi de la distance par rapport à une deuxième idée reçue : le caractère « collectif » de leur intervention. Notre exemple sera "La Dispute" (mise en scène de P. Chéreau, 1973). Avec une question de méthode : comment établir ce volet du dossier génétique en l’absence de traces écrites ?

Voir la notice complète sur HAL

Actualités