“Books-jacking” : livres et bibliothèques dans le cycle d’Hortense (Jacques Roubaud) Article - 2007

Christophe Reig

Versants, numéro spécial Les bibliothèques dans les romans / Biblioteche Nei Romanzi / Las bibliotecas en las novelas », textes réunis par Alessandro Martini, Genève, Slatkine, 2007 (p. 261-278)., 2007, pp. 261-278. 〈http://www.slatkine.com/fr/nouveautes/editions-slatkine〉

Résumé

Il semblait logique que le cycle relatant les aventures d’Hortense accordât une large place aux tribulations d’une héroïne aux prises avec la Très Grande Bibliothèque, puis la Très Très Grande Bibliothèque poldévienne. L’aventure se trouve donc au coin de la bibliothèque. Néanmoins, le soupçon est de mise : c’est que nos textes sont farcis d’autres textes. Les romans d’Hortense, aventures toutes textuelles, courent le long des rayonnages de livres qui s’interpellent et s’interpénètrent et invitent au voyage dans cette infinie bibliothèque réordonnée et auto-graphe, brassant de larges pans de la littérature française et anglo-saxonne, en faisant rimer les textes entre eux. 1. Bibliothèques indexées, à l’index, 1.1 Bibliothèques publiques/Passages secrets, 1.2. Bibliothèques (ré)ordonnées, 2. Emprunts de livres : intertextes, métatextes et métalepses, 2.1. « Quel est le titre de ce livre ? » (R. Smullyan), 2.2 Emprunté à G. Stein : « Un titre est le nom propre d’un livre ».

Voir la notice complète sur HAL

Actualités