Corps et identité au grand âge : l’exercice corporel ou son abandon comme analyseur de la lutte contre la vulnérabilité Article - 2011

Raymonde Feillet, Stéphane Héas, Dominique Bodin

Luc Robène
Raymonde Feillet, Stéphane Héas, Dominique Bodin, « Corps et identité au grand âge : l’exercice corporel ou son abandon comme analyseur de la lutte contre la vulnérabilité  », Nouvelles Pratiques Sociales, 2011, p. 21. ISSN 1703-9312

Cette étude réalisée auprès de personnes âgées de plus de 88 ans, vivant en Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (ÉHPAD), éclaire des trajectoires du vieillissement diversifiées. Le corps étudié dans « tous ses états » permet de dépasser la seule dimension biologique et d’introduire les activités physiques et sportives (APS) comme outils pour préserver l’image de soi. Ces pratiques permettent de développer des stratégies pour combattre la vulnérabilité de son image à partir de la réduction des tensions s’appliquant au point « d’équilibre identitaire ». Cette notion a été introduite pour tenter de sortir de l’opposition continuité vs changement identitaire.

This study conducted among elderly people over the age of 88 living in nursing homes for dependent seniors elucidates the diverse trajectories of aging. Considering the body “in all its states” makes it possible to go beyond the strictly biological dimension and introduce physical and sports activities as tools to preserve people’s self image. These practices allow strategies to be developed to bolster low self-image by reducing tensions to arrive at a point of balanced identity. This concept has been introduced in an attempt to transcend the contradiction between continuity and change in identity.

Voir la notice complète sur HAL

Actualités