Erich von Stroheim, l’art d’être méchant Chapitre d’ouvrage - 2005

Fanny Lignon

in Les bons et les méchants dans le cinéma anglophone, 2005, 311 à 316

Résumé

Erich von Stroheim s’est imposé comme la figure idéale de la méchanceté cinématographique. A travers une étude des rôles qu’il a interprétés, dans ses films et dans ceux des autres, une réflexion sur le bon usage de la méchanceté de fiction dans une carrière d’artiste et dans une vie d’homme.

Voir la notice complète sur HAL

Actualités