Je crie que je t’aime depuis trente mille ans. La résonance poétique dans "Les mains négatives" et "Aurélia Steiner" de Marguerite Duras Article - 2012

Anaïs Frantz de Spot

Anaïs Frantz de Spot, « Je crie que je t’aime depuis trente mille ans. La résonance poétique dans "Les mains négatives" et "Aurélia Steiner" de Marguerite Duras  », Revue des Sciences Humaines, 2012, pp. 00-00. ISSN 0035-2195

Voir la notice complète sur HAL

Actualités