Jeune, belle, cultivée et… métisse. Les séductions afropolitaines de Bessora Chapitre d’ouvrage - Septembre 2017

Xavier Garnier

in Anne Castaing et Elodie Gaden (dir.) (ed.), Ecrire et penser le genre en contexte postcolonial, 2017, pp. 141-152

Résumé

En faisant l’apologie d’une certaine manière de circuler entre les mondes, les promoteurs de l’ « afropolitanisme » cherchent à opposer un « style de vie » au raidissement afrocentriste qui travaille idéologiquement un continent africain pris dans de nombreuses contradictions postcoloniales. Les textes pleins d’humour et d’auto-dérision de l’écrivaine suisso-gabonaise Bessora nous donneront l’occasion d’interroger les conditions sociales d’une telle stylisation de la transculturalité, qui pourrait bien se retrouver prise au piège de centres-villes élitistes et mondains. En plaçant un style de vie et une manière d’écrire dans un horizon de séduction, Bessora remet en perspective les enjeux de genre, dans un monde de plus en plus menacé par une fracture sociale transculturelle, qui place les séducteurs et les séductrices du bon côté de la barrière

Voir la notice complète sur HAL

Actualités