Juliette Récamier dans les arts et la littérature. La fabrique des représentations Direction d’ouvrage - 2011

Delphine Gleizes, Sarga Moussa

Hermann, 2011, p. 252. ISBN 978 2 7056 8161 6

Résumé

La multitude des témoignages et des représentations concernant Juliette Récamier relève pour une large part du paradoxe, celui d’une personnalité qui, tout en étant surexposée, notamment par le biais du salon qu’elle tint pendant la première moitié du XIXe siècle, se déroba derrière un nimbe de mystère savamment entretenu. Les textes des proches (comme Amélie Lenormant, sa fille adoptive), des écrivains qui la côtoyèrent (Sainte-Beuve, Mme de Staël, Marceline Desbordes-Valmore...) et qui parfois l’aimèrent passionnément (tels Ballanche, Chateaubriand, Constant), s’associèrent aux évocations des peintres et des sculpteurs (David, Gérard, Canova, Chinard...), pour former dans la mémoire collective un portrait complexe de Juliette Récamier et contribuer à la naissance d’une icône, de celles qui savent tout à la fois incarner l’esprit du temps et façonner les modes et le goût. Le présent volume, dans une approche pluridisciplinaire, cherche à redonner sens à cette multitude de représentations, contrastées parfois, mais souvent fortement codifiées selon des références iconographiques et des canevas littéraires, voire romanesques. Il s’attache à restituer les discours que ces modèles ont véhiculés sur une société à la fois éclatée et désireuse de se rassembler, attirée comme un aimant par Juliette Récamier et le mode de sociabilité qu’elle sut animer. Il vise également à éclairer les débats esthétiques, politiques et éthiques, à la croisée desquels s’est tenue la personnalité de la Belle des Belles, actrice et témoin de l’histoire littéraire et artistique de son époque. Cet ouvrage est une publication de l’Unité Mixte de Recherche LIRE (CNRS-Université Lyon2, Saint-Etienne, Grenoble3-ENS de Lyon) en partenariat avec le Musée des Beaux-Arts de Lyon.

Voir la notice complète sur HAL

Actualités