La gauche progressiste et l’analyseur Proust Article - 2004

Jeanyves Guérin

Travaux et Recherches de l’UMLV, numéro spécial Autour de Proust, 2004, pp. 169-184. ISSN 1298-1168

Résumé

Le secteur progressiste de la gauche littéraire française, où l’on classe "Europe", "Commune", "Les Temps modernes" s’est longtemps montré réticent voire franchement hostile à Proust considéré comme un romancier bourgeois, ennuyeux et réactionnaire. Aragon, Emmanuel Berl, Paul Nizan, avant 1940 plus tard Julien Benda, Jean-Paul Sartre, André Wurmser lui reprochent ses origines sociales, ses sujets et/ou son lectorat et lui opposent, qui Zola, qui Malraux, qui même le réalisme socialiste.

Voir la notice complète sur HAL

Actualités