Le changement de sens du symbole entre Leibniz et Kant Article - 2006

Mildred Galland-Szymkowiak

Mildred Galland-Szymkowiak, « Le changement de sens du symbole entre Leibniz et Kant  », Revue Germanique Internationale, 2006, pp. 73-91

Entre les Méditations sur la connaissance, la vérité et les idées de Leibniz (1684) et la Critique de la faculté de juger de Kant (1790) prend place une transformation essentielle et radicale de la notion de symbole : de simple signe arbitraire se substituant conventionnellement à une idée, et compris comme instrument de la connaissance intellectuelle, le symbole devient la présentation intuitive de l’idée. Par là est rendu possible son rôle central dans les philosophies de l’art postkantiennes, mais aussi son sens de signe " iconique " ou expressif aujourd’hui prédominant. Après avoir reconstitué les définitions leibnizienne et kantienne du symbole, l’article retrace plusieurs étapes majeures de ce changement de sens qui se produit, sur un siècle, à la croisée de la théorie de la connaissance, de la théorie des signes et de la réflexion sur l’art ; sont soulignées les contributions de Wolff et de Baumgarten, de Mendelssohn et de Lessing, ainsi que de Herder à cette évolution.

From Leibniz’s Meditationes de cognitione, veritatis et ideis (1684), to Kant’s Kritik der Urteilskraft (1790), the concept of symbol undergoes a radical and fundamental change : first viewed only as an arbitrary sign, as a conventional substitute for an idea, and as an instrument of intellectual knowledge, the symbol gradually becomes the intuitive presentation of the idea. This evolution allows the symbol to play a central part in post-Kantian aesthetics, and explains today’s prevailing meaning as expressive or " iconic " sign. The article first deals with Leibniz’s and Kant’s definitions of the symbol. It then underlines some of the major stages of this semantic change which takes place over a century, and involves epistemology, semiotics and aesthetics. The article particularly highlights the contributions offered by Wolff, Baumgarten, Mendelssohn, Lessing and Herder, within this time period.

Voir la notice complète sur HAL