Leiris/Roubaud : règles des jeux/jeux dans les règles Article - 2007

Christophe Reig

Formules, revue des littératures à contraintes, numéro spécial Surréalisme et contraintes formelles, Henri Béhar et Alain Chevrier, éds, Paris, Noesis, 2007, (pp. 43-56).. 〈https://www.academia.edu/1615404/_Leiris_Roubaud_règles_des_jeux_jeux_dans_les_règles_〉

Résumé

Avec Le Grand Incendie de Londres, Roubaud, à l’instar de Leiris, s’est aussi engagé dans l’écriture d’un vaste ensemble, auquel il préfère décerner l’appellation de « Traité de Mémoire », mais qui n’en coïncide pas moins parfaitement avec la plupart des critères de l’autobiographie explicités par Philippe Lejeune. Avec ses règles imposées, l’écriture autobiographique se présente d’emblée au plus loin de l’état de grâce que représente la poésie, obligeant au détour ; et pourtant, elle conduit Leiris à espérer puis à désespérer d’une règle d’or, englobante, totale. Quant à l’entreprise de Roubaud, un temps contrainte, elle consiste aussi à se débattre avec le fantasme en ruines du Livre total et l’échec de la reconstitution du moi…

Voir la notice complète sur HAL

Actualités