Les conceptions des femmes dirigeantes du SGEN-CFDT EPS 1977-1987, au travers du Corps Enchaîné : orthodoxie scolaire vs orthodoxie sportive. Carte blanche à Jacques Gleyse [Looking at the conceptions of female leaders of the SGEN-CFDT-EPS, 1977–1987, using the journal Corps Enchaîné : School orthodoxy vs. sports orthodoxy. Carte blanche to Jacques Gleyse] Article - 2019

Luc Robène, Loïc Szerdahelyi, Jacques Gleyse

Luc Robène, Loïc Szerdahelyi, Jacques Gleyse, « Les conceptions des femmes dirigeantes du SGEN-CFDT EPS 1977-1987, au travers du Corps Enchaîné : orthodoxie scolaire vs orthodoxie sportive. Carte blanche à Jacques Gleyse [Looking at the conceptions of female leaders of the SGEN-CFDT-EPS, 1977–1987, using the journal Corps Enchaîné : School orthodoxy vs. sports orthodoxy. Carte blanche to Jacques Gleyse]  », STAPS : Revue internationale des sciences du sport et de l’éducation physique, 2019, p. 15. ISSN 0247-106X

Résumé

Le SGEN-CFDT, dont le rôle est souvent minimisé, lorsque l’on réalise l’histoire de la discipline EPS, a été le moteur de changements importants au cours de la décennie 1977-1987. L’une des particularités de ce syndicat réside dans le fait que la direction nationale, au cours de la période, a été massivement féminine. Ce travail historiographique et, dans une moindre mesure, prosopographique, montre comment conception de l’EPS et féminisme sont liés et comment les dirigeantes de ce syndicat non corporatiste, mais comme son nom l’indique « général », ont promu une vision de l’EPS en rupture avec les courants dominants de la période. Leurs positions ont pu influencer les décideurs politiques et les autres organisations syndicales et même le courant dominant (sport éducatif) au cours de cette période.

Voir la notice complète sur HAL

Actualités