Les Révolutions littéraires aux XIXe et XXe siècles À la fin, tu es las de ce monde ancien… - Direction d’ouvrage - 2006

Jeanyves Guérin

À la fin, tu es las de ce monde ancien…, Valenciennes : Presses universitaires de Valenciennes, Recherches valenciennoises, 2006. ISBN 2-905-725-89-3

Résumé

À la fin, tu es las de ce monde ancien…" La révolution est devenue le paradigme perdu de la pensée contemporaine. Elle eut ses énergies, ses ruses et ses impostures. Le champ littéraire en fut un de ses théâtres. De la fin du doux-huitièmesiècle jusqu’à celle du vingtième, des écoles, des groupes, des auteurs modernistes ou d’avant-garde, mais pas tous, ont revendiqué le caractère révolutionnaire de leur entreprise. À l’aune de cette idée de révolution littéraire, les études ici réunies interrogent les oeuvres et les prises de position de Victor Hugo, de Stendhal, de Lamartine, de narval, de Zola, de Proust, des surréalistes, de Céline, d’Artaud, de Christian Dotremont et de Tel Quel. L’ouvrage permet ainsi de ré-explorer de maire dynamique, si ce n’est polémique, les schémas selon lesquels la transformation de la littérature a été pensée au jour le jour, et l’histoire littéraire bâtie après coup.

Voir la notice complète sur HAL

Actualités