« Littératures de combat : portrait du préfacier en combattant » Article - Décembre 2012

Catherine Brun

Réflexions et perspectives, numéro spécial Mostefa Lacheraf, décembre 2012, pp. 174-180

Revue scientifique et académique de l’Université Alger 2

Résumé

En 1991, les éditions Bouchène rassemblent une étude et des préfaces de Mostefa Lacheraf, écrites entre mai 1961 et décembre 1986, sous le titre : Littératures de combat. Essais d’introduction : étude et préfaces. C’est cet opus apparemment composite qui est ici évoqué, comme un volume à partir duquel peut être analysé l’art poético-politique de Lacheraf : des dénonciations, des partis pris, une méthode. Les maux de l’Algérie ne cessent pas avec l’indépendance, et il faut se défendre des nationalismes hystériques, du folklorisme et du néoconsumérisme comme il a fallu lutter contre la colonisation de peuplement, ses déculturations, ses assimilations sournoises… L’indépendance demeure « un dur labeur d’édification civique ». Une certaine poésie, fraternelle et lucide, peut, comme les plus exigeants essais critiques, participer de cette œuvre de salubrité et de refondation nationale.

Voir la notice complète sur HAL

Actualités