Noël Arnaud chef d’orchestre de l’Oulipo - Correspondance 1961-1998. Textes réunis et présentés par Marc Lapprand et Christophe Reig, Paris, éditions Honoré Champion, 2018. Ouvrage (y compris édition critique et traduction) - 2018

Christophe Reig, Marc Lapprand

Résumé

Membre fondateur de l’Oulipo et président d’icelui entre 1984 et 2003, Noël Arnaud (1919-2003) nous livre dans cette correspondance étalée sur une quarantaine d’années tout un pan de l’histoire de l’Ouvroir de littérature potentielle. On y lira d’abord la solide amitié et la remarquable communauté d’esprit qui soude les Oulipiens, et on y découvrira peut-être certaines facettes moins connues du mode de fonctionnement de ce groupe en activité depuis désormais plus d’un demi-siècle. Noël Arnaud est une véritable mémoire vivante du XXe siècle, dont il a traversé le surréalisme, le lettrisme, la ‘Pataphysique et enfin l’Oulipo, pour y laisser sa marque propre, celle d’un homme dont la générosité, la verve et l’humour ne comptèrent pas parmi les moindres de ses qualités. Les quelque cent-trente lettres de cette correspondance choisie proviennent essentiellement des archives de l’Oulipo déposées à la BnF, et de quelques fonds privés. Les premières lettres datent de l’archéologie du groupe, et les dernières (1998) correspondent à l’époque où l’Oulipo assoit confortablement sa réputation internationale de groupe de chercheurs infatigables au service de la contrainte et de la potentialité. Cette correspondance révèle enfin, et de manière indubitable, la réelle affection et la joyeuse fraternité qui unit les membres de l’Oulipo. Marc Lapprand est professeur titulaire et directeur du Département de français de l’Université de Victoria (C.-B., Canada). Moderniste, il est spécialiste de Boris Vian, et en a dirigé l’édition des Œuvresromanesques complètes à la Bibliothèque de la Pléiade (2 vol. Gallimard, 2010). Spécialiste également de l’Oulipo, il a écrit l’un des tout premiers ouvrages critiques sur le groupe : Poétique de l’Oulipo (Rodopi, 1998). Ses plus récentes recherches portent sur le darwinisme littéraire (dossier publié dans le dernier numéro de la revue @nalyses). Christophe Reig est membre associé de l’équipe THALIM/« Écritures de la modernité » (Sorbonne Nouvelle - Paris 3). Il a codirigé la revue Formules (2010-2017), publié une monographie sur Jacques Roubaud (Miner, Mimer, Rimer…, N.Y./Amsterdam, Rodopi, 2006), et consacré de nombreuses études à l’Oulipo et aux oulipiens, ainsi qu’à des écrivains modernes et contemporains : Emmanuel Carrère, Régis Jauffret... Il s’intéresse aux théories de la fiction (Frontières de la non-fiction, avec Alison James, Rennes, PUR, 2014), aux dispositifs à contraintes et aux rapports entre arts et littérature. Marc Lapprand et Christophe Reig sont membres du projet ANR Différences de potentiel : histoire, poétique et esthétique de l’Oulipo (Sorbonne Nouvelle- Paris 3).

Voir la notice complète sur HAL

Actualités