Relire la Philosophie de l’art de Schelling, du côté des œuvres : construction spéculative et construction historique de l’art Article - 2013

Mildred Galland-Szymkowiak

Revue Germanique Internationale, 2013, pp. 187-203

consultable sur le site de la revue http://rgi.revues.org/1451

La philosophie de l’art développée par Schelling entre 1801 et 1807 est une métaphysique de l’art : son objet est le déploiement de l’absolu comme être de l’art et des arts. On lui a de ce fait reproché d’écraser l’infinité diversité des œuvres existantes et de tenir pour négligeable l’expérience esthétique concrète. L’article s’inscrit en faux contre cette manière de voir, à partir de la définition de la " construction philosophique " de l’art comme construction indissociablement spéculative et historique. On montre ici que la construction historique s’entend doublement comme construction du présent de l’œuvre : comme histoire transcendantale de l’individuation artistique de l’absolu, et comme histoire culturelle des mondes (antique et moderne) de l’art. Sous ces deux aspects, l’approche systématique est à la fois hautement unifiante et ouverte à une altérité du réel.

Schelling’s philosophy of art between 1801 and 1807 can be defined as a metaphysics of art. The object of that metaphysics is to deploy the Absolute as the being of art and of the arts. Schelling has been criticized on the basis that this metaphysics of art represses the infinite diversity of existing works of art, whilst overlooking concrete aesthetic experience. Based on Schelling’s definition of the "philosophical construction" of art as an inseparably speculative and historical construction, the aim of this paper is to challenge such assertions. It will show that ’historical construction’ has to be understood in a twofold manner ; firstly, as a transcendental history of the Absolute’s artistic individuation and secondly as a cultural history of both the ancient and modern worlds of art. Working within this twofold setting Schelling’s systematic approach, whilst exhibiting a unifying force, still remains open to the otherness of the real.

Voir la notice complète sur HAL

Actualités