Sur l’amitié d’Audiberti et de Drieu la Rochelle Chapitre d’ouvrage - 1995

Jeanyves Guérin

Jeanyves Guérin, « Sur l’amitié d’Audiberti et de Drieu la Rochelle  », in Marc Dambre (ed.), Drieu la Rochelle écrivain et intellectuel, 1995, pp. 77-88. ISBN 2-87454-092-1

Résumé

Audiberti ne connaissait pas Drieu la Rochelle quand en 1940 il fait le choix de poursuivre sa collaboration à "La Nouvelle Revue française où il était entré en 1933. Sans rompre avec jean Paulhan, il noue des relations amicales avec un auteur dont il évalue le nouveau pouvoir intellectuel mais dont il veut ignorer l’engagement au service de l’ordre nouveau. A partir des lettres publiées d’Audiberti et de fois lettres inédites Drieu, on étudiera les relations des deux écrivains. La politique y tient peu de place, car seul le sort de ses écrits importe au narcissique poète antibois. Celui-ci rédige pour la NRF une copieuse recension de "L’Homme à cheval" qui fait diptyque avec celle de "Carnage" par Drieu. Audiberti tint à assister aux obsèques de Drieu. On examinera, pour terminer, sa fidélité au souvenir de son protecteur et ami. Elle s’exprime dans quatre textes écrits entre 1955 et 1965, un inédit, un article publié dans "Arts", "Les Enfants naturels" et "Dimanche m’attend".

Voir la notice complète sur HAL