De l’art furtif en bibliothèque. Invité : Laurent Marissal (Montre-moi ta langue !) Rencontre

Organisateurs : Ada Ackerman, Myriam Suchet

Bibliothèque Gaston Miron
BU Centre Censier, 13 rue Santeuil, 75005 Paris

Invité > Painterman alias Laurent Marissal * Micro-interventions de > Ada Ackerman, Stéphanie Grenier et Myriam Suchet * Format > Lancement de PINXIT (III) aca nada (il n’y a rien ici).

MMTL-langue-verte-2_newsletter-WEB.jpg
Laurent Marissal, peintre, les mains attachées par les circonstances — un travail alimentaire occupant tout son temps (gardien de musée, enseignant, manutentionnaire) — doit reprendre la peinture en dessous de zéro par des actions picturales clandestines — dormir, mettre ses doigts dans la peinture fraîche, enseignerpeindre — par des actions syndicalespicturales — mettre en crise les conditions de travail, réduire le temps de travail & augmenter l’espace de pause.

PINXIT (III) • acà nada, peint l’espace qui sépare le peintre du Canada. Cet espace est représenté de manière discontinue, par fragment et montage : le recul seul assure la cohérence du paysage. Acà nada retrace les actions picturales et furtives faites par Laurent Marissal entre Paris et Montréal.

Paru aux éditions clandestines slnd, cet ouvrage invite à explorer furtivement l’espace de la bibliothèque. Qui sait où conduisent les rayonnages lorsqu’on les emprunte comme des passages secrets ?

En savoir plus