Arts du son et oralités

Les « Sound Studies » [études sur le son et l’écoute] désignent le champ de recherches interdisciplinaire qui s’est développé depuis quelques décennies en réaction à la domination du visuel dans la pensée et la science occidentales.
Ces recherches concernent la production et la consommation matérielle de sons, de bruits et de silence, ainsi que la façon dont celles-ci se sont transformées au cours de l’histoire et à l’intérieur de sociétés différentes. Elles montrent comment l’écoute (l’audition, l’auralité) a toujours été une composante importante de l’expérience, structurant et transformant le monde d’une façon qui passe souvent inaperçue. Nées d’une approche critique de la théorie, elles conduisent plus fondamentalement à une interrogation sur les discours, les langages, les concepts et les outils de la recherche (parmi lesquels images, photographies ou documents audiovisuels ont souvent été privilégiés). Dans leur développement actuel, un rôle majeur est joué d’une part par les approches physiques et physiologiques du son et de l’audition (acoustique, otologie), d’autre part, par un ensemble transdisciplinaire réunissant l’anthropologie culturelle, l’histoire des techniques, l’intermédialité, l’histoire des sensibilités et l’histoire culturelle. Les études sur les arts ont largement contribué à la genèse et au développement des Sound Studies.
Les recherches menées par ARIAS dans le champ des technologies et des pratiques audio peuvent être qualifiées de pionnières (études cinématographiques, à commencer par celles portant sur le cinéma des premiers temps, études théâtrales au sens élargi, incluant les créations radiophoniques et phonographiques, études musicologiques, portant sur les lieux et les pratiques d’écoute). L’équipe Écritures de la modernité mène des travaux qui, de diverses façons, touchent à la dimension sonore des pratiques sociales et des arts : sur la voix, le verbe, la matière phonique du langage (poésie performance, poésie sonore). Trois domaines feront l’objet d’échanges et de collaborations entre les deux équipes : les dispositifs du son et de l’écoute (xixe-xxesiècles) ; la musique ; la vocalité et l’oralité.