Transferts culturels dans les arts et la littérature

La question des transferts culturels dans le domaine artistique et esthétique est au cœur de nombreuses recherches de l’équipe : il s’agit aussi bien des transferts entre l’Europe et Hollywood ou l’Europe et le monde postcolonial, que de ceux qui impliquent la Russie et les ex-républiques soviétiques, les Etats-Unis, l’Allemagne, le Canada, l’Asie du Sud, l’Afrique, etc.
Si beaucoup des objets étudiés sont transculturels (théâtre, cinéma, photographie, peinture, architecture, littérature), c’est qu’ils sont souvent le produit de ce qui s’échange et circule entre les cultures, excédant frontières étatiques et compartimentations nationales. Les recherches ici s’attachent à mettre en avant les processus de traduction, de translation et d’hybridation qui sont essentiels à la modernité esthétique et à de nombreuses pratiques artistiques.

La traduction constitue par ailleurs l’un des socles majeurs de l’activité des chercheurs : ils traduisent notamment du russe, de l’anglais, de l’allemand, des textes théoriques aussi bien que littéraires. S’y ajoute une réflexion sur la traduction, le multilinguisme et les transferts linguistiques (entre le russe et l’anglais, l’anglais et l’italien ou l’allemand, l’allemand et le français, l’anglais et les langues dites “vernaculaires” en Inde, etc.)

Les recherches menées dans le domaine des transferts culturels se sont fédérées dans la participation d’une grande partie de l’équipe au LabEx TransferS (CNRS-ENS-Collège de France) :