ANR Chapitres 2016-2019

Responsable : Aude Leblond

Bien qu’il soit un aspect évident de notre pratique de lecture quotidienne, le chapitre est un élément de poétique négligé par la critique – à l’exception de la thèse d’Ugo Dionne, La Voie aux chapitres (Seuil, 2008), consacrée aux modes de structuration romanesque dans l’Ancien Régime. Il s’agit de poursuivre son enquête à partir du début du 19e siècle. L’unité chapitrale contribue à orienter la lecture, mais elle ne retient pas l’attention, pas plus qu’elle ne s’imprime dans la mémoire. Pourtant, le chapitre comme unité minimale du roman, comme scansion ou élément structurel, sert de fil d’Ariane à l’écriture comme à la lecture. On voudrait ainsi étudier le chapitre comme unité minimale de texte long, en l’envisageant à la fois comme moyen de production du sens et comme outil de lecture. Notre objectif est d’interroger un large corpus par la construction d’une base de données concernant les modes de composition des œuvres longues (romans, cycles, séries), dans le but d’établir une histoire littéraire des pratiques du chapitrage.

Nous vous invitons à consulter notre carnet de recherches sur hypotheses.org pour être tenus au courant de nos travaux.

Actualités