Marguerite Duras, La Tentation du poétique Ouvrage - 2002

Bernard Alazet, Christiane Blot-Labarrère, Robert Harvey (dir.), Marguerite Duras, La Tentation du poétique , Presses Sorbonne Nouvelle, 2002

Les 9 et 10 mars 2001 s’est tenu à l’Université Paris 3 – Sorbonne Nouvelle un colloque consacré à l’œuvre de Marguerite Duras, sous l’égide du Centre d’Etudes du Roman du second demi-siècle, aujourd’hui CERACC (Paris 3) dirigé par Marc Dambre, et de la Société Marguerite Duras présidée par Madeleine Borgomano. Cet ouvrage réunit les communications présentées lors de ce colloque.

AVANT-PROPOS

Après une vingtaine d’années riches en travaux collectifs – ouvrages et colloques – centrés autour de l’œuvre de Marguerite Duras dans son ensemble, et relevant de problématiques multiples et largement ouvertes, le temps était sans doute venu de cerner de plus près un aspect particulier de l’enjeu littéraire de cette œuvre : les chercheurs ici réunis ont choisi d’examiner le parcours esthétique de Marguerite Duras, de se risquer à en décrire l’évolution, ou tout aussi bien les retours, les errements, les pannes, à partir d’une interrogation sur cette rencontre, spécifique de la production durassienne, du romanesque et/ou du narratif et du poétique. La question, qui peut à première vue s’entendre du point de vue générique et stylistique, engage aussi plus largement une réflexion philosophique et littéraire : le regard que Duras porte sur le monde, la passion, le langage, est peut-être tout autant celui du poète que celui du romancier.

Bernard Alazet, Christiane Blot-Labarrère, Robert Harvey

TABLE DES MATIERES

Avant-propos, p. 3
Abréviations utilisées, p. 4

  1. Mise en voix du poétique (Bernard Alazet), p. 5
    • Madeleine Borgomano – Une écriture "de nature indécise", p. 7
    • Anne Cousseau – Architectures poétiques, p. 16
    • Sylvie Loignon – " Je-voix ", la figure du voyant, p. 26
    • Michel Collot – D’une voix qui donne à voir. Un poème cinématographique de Marguerite Duras : Le Navire Night, p. 33
    • Mireille Calle-Gruber – La Scène La Phrase ou qu’est-ce qu’un ton en littérature ?, p. 46
    • Bernard Alazet – De la fadeur des mots, p. 57
  2. Le poétique et le travail de la langue (Christiane Blot-Labarrère), p. 66
    • Marie-Christine Lala – Les résonances du mot dans l’écriture de Marguerite Duras, p. 68
    • Marie-Laure Bardèche – " C’est la faute des pronoms " : poétique du personnage romanesque dans Aurélia Steiner, p. 76
    • Catherine Bouthors-Paillart – Susciter " l’orient pernicieux des mots ". Métissage fantasmatique et linguistique dans l’écriture de Marguerite Duras, p. 84
    • Olivier Ammour-Mayeur – Ecrire L’Amour : Enjeux des poétiques asiatiques chez Duras, p. 94
    • Catherine Rodgers et Gabriel Jacobs – Duras en mesures : Eléments d’une analyse quantitative de l’évolution stylistique de l’œuvre durassienne, p. 106
  3. Le poétique dans la théorie littéraire (Robert Harvey), p. 120
    • Florence de Chalonge – Genre, texte, sujet : quelques enjeux de l’écriture durassienne dans les années 70, p. 123
    • Aline Mura-Brunel – Le poétique, ou l’avers du romanesque, p. 135
    • Jean Cléder – De la littérature au cinéma : pour une poétique intégrative de l’exception, p. 151
    • Marie-Hélène Boblet-Viart – Invention de la parole : entre écriture de fiction et écriture de diction, p. 168
    • Lawrence R. Schehr – Disloquations : de la communication durassienne, p. 181

Index des noms propres, p. 194
Table des matières, p. 198

Actualités