Parasites. Exploitation and interference in French thought and culture

Homelessness and Urban Parasitism : Diagnosing the City’s Malaise Chapitre d’ouvrage - Décembre 2018

Khalil Khalsi, « Homelessness and Urban Parasitism : Diagnosing the City’s Malaise », in Matt Phillips et Tomas Weber (dir.), Parasites. Exploitation and interference in French thought and culture , Peter Lang , Décembre 2018

Partant du postulat de Michel Serres selon lequel le parasite est consubstantiel au système collectif, ce chapitre s’attelle à élucider les dynamiques parasitiques qui lient le sans-abri à la cité occidentale par un rapport d’inclusion-exclusion. À partir de l’analyse du documentaire Au bord du monde de Claus Drexel (2014), je propose de voir en quoi le phénomène du sans-abrisme est symptomatique d’une corruption de la démocratie par l’impératif économique. Le sans-abri est vu comme l’élément primordial de la transformation de l’espace public, ce qui en fait le principal parasité du système ; ce parasitage est à la base identitaire, dans la mesure où le sans-abri est l’héritier d’un imaginaire archaïque qui le refoule, en tant que fantasme, aux interstices de la communauté. La cité s’immunise contre le parasite, répondant à son existence par un « non » qui pourtant épuise toute potentialité utopique de l’avenir, en ceci qu’un système qui n’écoute pas ses parasites se condamne à mort.

https://www.peterlang.com/abstract/...

Actualités