Premiers romans 1945-2003 Ouvrage - 2004

Marie-Odile André, Johan Faerber, Premiers romans 1945-2003 , Presses de la Sorbonne nouvelle, 2004

Actes du colloque « Les premiers romans dans le second demi-siècle » Université Paris III, oct. 2003

Présentation

Les premiers romans ne sont-ils qu’un bruyant phénomène éditorial et médiatique ? N’offrent-ils pas plutôt au chercheur ou à l’écrivain de saisir comment se dessine, à la croisée de l’ordinal et du générique, une entrée en littérature dans ce qu’elle suppose de jeux parfois complexes d’identités et d’identifications ?Mais que les premiers romans aient pour seul souci de commencer, rien n’est moins sûr : entre fantômes et mélancolie, entre relecture et réécriture, ils ne cessent en fait de se débattre avec les questions de la disparition et de la fin. Ainsi, bien plus qu’ils ne renseignent sur une improbable mort de la littérature, les premiers romans nous invitent à relever un défi, celui de cette méconnaissance fondamentale qui préside, selon Giorgio Agamben, à toute visée critique. Ecrivains, chercheurs et bibliothécaires réunis ici sont conviés à réfléchir ensemble à ce geste d’entrée en littérature

Avec la participation de Miguel Aubouy, Tanguy Viel et Philippe Vilain

Table des matières

Avant-propos par Marie-Odile ANDRE et Johan FAERBER

Première partie

Production/réception : les premiers romans dans le champ littéraire
Introduction par Marie-Odile ANDRE et Johan FAERBER

Exister

  • Comment lit-on un « premier roman » ? La réception des « premiers romans » par la presse. Pierre VERDRAGER, Université de Genève
  • La première publication, une seconde naissance ? Véronique MARTA, Paris Entrer
  • * François Augiéras : la stratégie du désert. Michel P. SCHMITT, Université Lumière Lyon II
  • Les Intrus : de quelques premiers romans venus de Belgique Paul DIRKX, Université Rennes I
  • Mauvais genre(s) : une nouvelle tendance littéraire pour une nouvelle génération de romancières (1985-2000) ? Audrey LASSERRE, Université Paris 3 – Sorbonne nouvelle

Deuxième partie
Vers une poétique des premiers romans ?
Introduction par Marie-Odile ANDRE et Johan FAERBER

Dire les premiers romans

  • Regarder Le Regardeur Entretien avec Miguel AUBOUY
  • Vers une mélancolie des premiers romans ? Entretien avec Tanguy VIEL Écrire les commencements
  • Stratégies et tentatives de positionnement dans le champ littéraire contemporain Philippe VILAIN
  • Soulager l’informe : l’opus1 de Christian Gailly Isabelle DANGY, Paris
  • Une fable funéraire : L’Heure de la sortie de Christophe Dufossé Aline MURA-BRUNEL, Université de Pau Troisième partie En réécrivant en relisant Introduction par Marie-Odile ANDRE et Johan FAERBER

Réécritures

  • Une éducation européenne : de Roman Kacew à Romain Gary Ralph SCHOOLCRAFT III, Texas A & M University
  • 1968 : La Place de l’Étoile Jacques LECARME, Université Paris 3 – Sorbonne nouvelle
  • À la recherche du premier mot Sabrinelle BEDRANE, Université Paris 3 – Sorbonne nouvelle Rétrolectures
  • Tanguy de Michel del Castillo : enjeux et suites d’un premier roman Richard J. GOLSAN, Texas A & University
  • Faux départ : Un régicide d’Alain Robbe-Grillet Jacques POIRIER, Université de Bourgogne Un dernier mot ? Conclusion par Marie-Odile ANDRE et Johan FAERBER

Annexes

  • Accueillir, recueillir les premiers romans Table ronde avec Suzanne BUSS, Michel JUNG, Irène ITKINE et Pierre BAURIN
  • Les premiers romans ou le temps de lire Sylvie DUCAS, Université Paris X - Nanterre

Index des noms propres
Présentation des auteurs