René Char, regards sur le monde de l’art Ouvrage - 2009

Danièle Leclair (dir.), René Char, regards sur le monde de l’art , Editions Minard, Caen, 2009

Publié avec l’aide du CNL.

Ce troisième volume de la Série Char prolonge un colloque universitaire organisé par Patrick Née et Danièle Leclair à la Maison des Sciences de l’Homme et de la Société de Poitiers, en octobre 2007.

Il poursuit l’approche croisée du numéro 2 de la série (Char 2 – Poètes et philosophes – De la fraternité selon Char, 2007) en interrogeant cette fois le rapport de Char au monde de l’art, celui de la photographie et celui de la peinture. Char fut en effet à maintes reprises sollicité pour écrire la préface d’un catalogue d’exposition ou un hommage à l’un de ses amis peintres, textes en grande partie réunis dans Recherche de la base et du sommet, que complèteront presque vingt ans plus tard, ceux de Fenêtres dormantes et porte sur le toit. Mais si plusieurs expositions ont présenté au public les toiles de ses « alliés substantiels », comme Char les a nommés, celles-ci n’avaient pas encore donné lieu à un véritable questionnement sur la place que ces œuvres ont tenue dans sa création poétique et sur ses propres réflexions sur l’art.

C’est donc l’objectif de ce volume : préciser le rôle que la photographie et la peinture ont tenu dans le trajet poétique de Char, s’interroger sur les peintres que le poète a élus, sur le dialogue qui s’est instauré entre eux et lui, sur le regard que le poète a porté sur eux ; et préciser en quoi ce regard lui a permis d’appréhender la spécificité de la poésie par rapport à la peinture, une question sur laquelle il revient pendant toute sa vie.

En outre, ce volume illustré permettra aux lecteurs de découvrir des œuvres rarement reproduites, conservées à la Bibliothèque nationale de France : photographies tirées du Tombeau des secrets et gravures ou gouaches de Vieira da Silva.

Après deux articles (ceux de Mireille Raynal et d’Eugénie Morin) choisissant une approche générale des démarches esthétiques de Char (à partir d’une étude de ses écrits sur l’art, puis d’un rapprochement entre éthique et esthétique), l’étude d’Olivier Belin présente pour la première fois une analyse rigoureuse de l’apport de la photographie dans l’œuvre poétique de Char, en prenant comme point de départ la période surréaliste. Suivant la chronologie de l’œuvre, les autres études adoptent des angles d’approche plus spécifiques : l’analyse d’un poème consacré à Giacometti par Martine Créac’h, la mise en lumière de l’amitié peu connue et pourtant particulièrement nourricière pour les deux artistes, entre Maria Helena Vieira da Silva et Char par Danièle Leclair, l’étude de la réalisation d’objets peints par Char lui-même pour le recueil La Nuit talismanique par Corinne Bayle et une interrogation originale d’Anne Gourio sur l’un des derniers recueils de Char, Les Voisinages de Van Gogh, dans laquelle l’auteur tente de mettre à jour la proximité du poète avec le peintre dans l’ensemble du recueil.

Sommaire

Danièle Leclair : Avant-propos

Mireille Raynal : Regards sur l’art de René Char : de la « mise en vue » des formes au « regard non formulé » 

Eugénie Morin : René Char, une esthétique de la vie

Olivier Belin : Char et la photographie : entre énigme et dévoilement

Martine CrÉac’h : Le songe de Giacometti

Danièle Leclair : René Char et Maria Helena Vieira da Silva, correspondances

Corinne Bayle : La Nuit talismanique : la peinture à l’épreuve du poème

Anne Gourio : Van Gogh, « l’extinction de la dernière couleur » ?

ISBN 978-2-256-91145-3

Prix : 20 euros