Genre : Littératures, Arts, Médias - 2019-2020

Organisateurs : Thibaut Casagrande, Fanny Lignon

De plus en plus de travaux conduits au sein de THALIM s’inscrivent, de près ou de loin, dans une approche genrée des arts et des littératures. Cependant, force est de constater leur éclatement au sein de l’unité, ce qui a pour conséquence de nuire à leur visibilité tant à l’intérieur qu’à l’extérieur des équipes qui composent notre laboratoire.

L’atelier transversal GLAM se propose de pallier ce problème, d’ordre tout à la fois scientifique et structurel. Il se donne trois missions : regrouper des travaux actuellement épars ; permettre l’émergence et la réalisation de projets innovants, collectifs comme individuels ; valoriser ces recherches à l’intérieur de l’unité et intensifier leur rayonnement dans le champ académique.

Le GLAM a vocation à accueillir, de façon ponctuelle ou sur un plus long terme, l’ensemble des travaux menés dans le triple champ de la littérature, des arts et des médias par les chercheurs et enseignants-chercheurs de THALIM, quelle que soit l’approche « genre » dans laquelle ils s’inscrivent. Il permet le financement partiel des événements et publications afférentes.

Les travaux en cours sont présentés dans le cadre d’un séminaire bimestriel qui permet notamment de confronter avec profit et de façon pédagogique la pluralité des approches genre, dans des perspectives esthétiques, anthropologiques ou historiques.

Séances du séminaire

À venir

  • Danae’s Daughters : Women and Money in Early 20th Century Fiction (Adèle Kudish)

    The ways in which women spend money has been fictionalized and satirized in large body of literature, mostly written by men. However, money remains almost a taboo subject in literary studies, and little has been written about the ways in
    which women themselves write about it. My book project, Danae’s Daughters : Women and Money in Early 20th Century Fiction examines the relationships between women’s labor, capitalism and consumerism, the fashion industry, and narratives of displacement and immigration, all in relation to how women earn and spend money. My talk, based on a portion of a chapter I am currently writing, compares the commodification of race and femininity in Nella Larsen’s Passing and Jean Rhys’s Voyage in the Dark. I argue that in these two novels, earning and spending money function as metaphors for self-invention, blurring the lines between identity and "value."

    Université Paris 3 - Centre Censier
    13 rue de Santeuil, 75005 Paris

  • Joshi Nachiket
  • Alice Desquilbet
  • Anne Castaing
Actualités