Céline Torrent. Pour une approche du ’’poétique instinct’’ à travers la danse, de Mallarmé à aujourd’hui : la danse comme geste de l’avant-poème, du symbolisme mallarméen au "renouveau lyrique" Soutenance de thèse

Directeur(s) de thèse : Michel Collot

En Sorbonne, Salle Max Milner, Galerie Rollin - esc. C, 2ème étage
17, rue de la Sorbonne 75005 PARIS

Dans cette thèse, Céline Torrent met en lumière la mutation qui affecte les rapports entre danse et poésie, en montrant, à travers une étude des textes de Mallarmé, de Valéry et de poètes contemporains, que la danse fournit un nouveau modèle pour un genre littéraire en quête de son identité depuis qu’elle n’est plus garantie par la forme versifiée, et que l’émancipation de la chorégraphie moderne vis-à-vis du livret aboutit à la reconnaissance et à l’exploration d’une dimension poétique inhérente à cet art lui-même.
La soutenance est publique

Membres du jury
M. Michel COLLOT, Professeur émérite
Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3
M. Daniel DELBREIL, Professeur émérite
Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3
M. Jean GUIZERIX, Expert
Opéra de Paris
Mme Chantal LAPEYRE-DESMAISON, Professeur des universités
Université d’Artois
Mme Hélène LAPLACE-CLAVERIE, Professeur des universités
Université Pau - Pays de l’Adour