Compte rendu de l’ouvrage "Thomas Piketty, 2013, Le capital au XXIe siècle, Paris : Le Seuil. Article - Avril 2015

Olivier Godechot

Olivier Godechot, « Compte rendu de l’ouvrage "Thomas Piketty, 2013, Le capital au XXIe siècle, Paris : Le Seuil.  », Sociologie du Travail, avril 2015, pp. 250-253. ISSN 0038-0296

Résumé

Le capital au xxiesiècle s’est imposé dès sa parution comme un classique prenant place aux côtés de l’ouvrage éponyme du xixe siècle. Le capital y est défini comme richesse des nations. Il dépasse le traditionnel capital productif des entreprises pour englober l’ensemble du patrimoine public et privé pouvant faire l’objet d’une cession sur un marché — excluant ainsi les capitaux (humain, culturel, social) non-cessibles. L’ouvrage couronne quinze ans de recherche, individuelle et collective, sur les évolutions des inégalités de revenu et de patrimoine. Au début des années 2000, à partir des données fiscales issues de la collecte de l’impôt sur le revenu, Thomas Piketty et ses collaborateurs avaient largement exploré les inégalités de revenus, que ce soit en France, aux États-Unis, en Inde, en Chine ou plus généralement dans le monde, grâce à la constitution collective d’une base de données remarquable : la World Top Incomes Database. Toutefois, manquait encore une approche en termes de patrimoine pour appréhender plus complètement les inégalités économiques. Ce nouvel ouvrage vient très opportunément compléter le tableau.

Voir la notice complète sur HAL

Actualités