De la foule au sujet, du sujet à la foule : émergence et dissolution de la subjectivité en politique Chapitre d’ouvrage - 2012

Alain Panero

Alain Panero, « De la foule au sujet, du sujet à la foule : émergence et dissolution de la subjectivité en politique  », in Relire La Psychologie politique de Gustave Le Bon, introduction et édition par Alain Panero, Nuvis, Paris, 2012.2012, 2012, pp. 5-59.

Résumé

On connaît La Psychologie des foules de Gustave Le Bon, ouvrage célèbre et toujours réédité depuis 1895. Mais on connaît peu, et même pas du tout, sa Psychologie politique, publiée, elle, en 1910. Or, le lecteur notera, non sans surprise, que la plupart des analyses politiques contenues dans ce livre, qu’elles lui apparaissent, au premier contact, intempestives ou pertinentes, se révéleront, chapitre après chapitre, singulièrement prophétiques. Tout se passe comme si le débat sur le Socialiste ou le Syndicalisme ouvert par Le Bon il y a un siècle était encore, pour le meilleur et pour le pire, notre débat. D’où une interrogation qui, de pages en pages, de perplexités en enthousiasmes et de certitudes en doutes, ne saurait être esquivée : d’où vient ce curieux sentiment d’une justesse des diagnostics quasi visionnaires de Le Bon ? C’est à cette question ou à cet étonnement que nous tentons de faire face. En replaçant les idées de la Psychologie politique dans le contexte anti-kantien et post-darwinien de l’époque, il s’agit de donner à voir les surprenants soubassements ontologiques qui sous-tendent la vision politique de Le Bon, et qui, contre toute attente, n’ont rien à envier aux perspectives onto-phénoménologiques les plus contemporaines. Redevenu sensible au formidable potentiel post-métaphysique (anti-substantialiste, et même anti-subjectiviste) d’une intuition lebonienne qui prend sa source dans l’observation des foules, mais aussi sans doute dans les données de la microphysique naissante, le lecteur ne s’étonnera plus dès lors de la prégnance d’une pensée dont l’actualité s’explique par sa radicalité même.

Voir la notice complète sur HAL

Actualités