Ecoles et protestantisme. Le Pays de Montbéliard (1769-1833) Ouvrage (y compris édition critique et traduction) - 2009

Elisabeth Berlioz

Elisabeth Berlioz, Ecoles et protestantisme. Le Pays de Montbéliard (1769-1833) , Presses universitaires de Franche-Comté, 2009, p. 405

Résumé

La principauté de Montbéliard formait une enclave entre Franche-Comté, Alsace et Suisse, sous la souveraineté de la maison de Wurtemberg ; son annexion à la France (les Quatre-Seigneuries, après la conquête de la Franche-Comté par Louis XIV, le Comté de Montbéliard en 1793), le lie à la Franche-Comté, mais n’efface pas ses particularismes (confessionnel, économique), affirmés dans une zone d’influence particulière, le "Pays". Le Pays de Montbéliard a développé un système scolaire que l’auteur décrit en mettant en valeur la spécificité protestante à laquelle était attachée la population tant pour son propre équilibre, spirituel, temporel, que pour défendre son identité face à l’avancée du catholicisme par* évangélisation" puis, au XIXe siècle, par "immigration". L’auteur étudie l’essor des écoles de village, la densité du réseau scolaire. la scolarisation élevée, l’enseignement secondaire protestant ; il relève la situation particulière de l’enseignement féminin, apporte des éclairages sur l’étude des maîtres et leur formation. Le franchissement des coupures traditionnelles privilégie l’étude des permanences dans un cadre politique renouvelé, où la continuité cultuelle et culturelle joue profondément sur les mentalités.

Voir la notice complète sur HAL

Actualités