Engagement cinéphilique et logique territoriale : le festival Ciné 32 Indépendance(s) et Création Article - Janvier 2021

Laurent Creton

Laurent Creton, « Engagement cinéphilique et logique territoriale : le festival Ciné 32 Indépendance(s) et Création  », Loisir et Société / Society and Leisure, janvier 2021, pp. 22-36. ISSN 0705-3436

Cet article est consacré au festival Ciné 32 Indépendance(s) et Création qui se tient depuis 1998 à Auch, ville préfecture du Gers, département rural du sud-ouest de la France. Un festival n’appartenant pas au club très fermé des grands événements médiatiques, mais qui rayonne dans sa région et a su développer une fidéle audience sur une échelle nationale auprés des professionnels et amateurs de l’Art et Essai. S’inscrivant dans le cadre d’une réflexion sur les problématiques contemporaines des festivals de cinéma, l’étude se fonde sur 138 entretiens semi-directifs réalisés avec le créateur du festival, son équipe, des acteurs de vie culturelle locale, des critiques et des festivaliers. Elle analyse notamment les contributions de ce festival aux dynamiques culturelles de son territoire et ses effets sur l’exploitation cinématographique locale. L’article s’interroge aussi sur la notion d’indépendance et sur le devenir de la manifestation alors que se développent de nouvelles offres audiovisuelles.

This article focuses on the festival Ciné 32 Indépendance(s) et Création, which has been held since 1998 in Auch, capital of the rural Gers department in southwest France. This festival, which does not belong to the exclusive club of major media events, is nonetheless well known in the region and has been able to develop a loyal audience on a national scale among professionals and fans of arthouse cinema. As part of a broader reflection on the contemporary issues of film festivals, this study is based on 138 semi-structured interviews conducted with the creator of the festival, his team, those involved in the local cultural scene, critics, and festival goers. In particular, it analyzes the contribution made by this festival to territorial cultural dynamics and its effects on local film screenings. The article also questions the notion of independence and the future of the event as new audiovisual services develop.

Voir la notice complète sur HAL

Actualités