Évolution des systèmes techniques à la fin du Néolithique et au début de l’âge du Bronze Une approche techno-culturelle de l’industrie lithique dans le nord de la France - Article - 2022

Emmanuelle Martial

Emmanuelle Martial, « Évolution des systèmes techniques à la fin du Néolithique et au début de l’âge du Bronze  », Bulletin de la Société préhistorique française, 2022, pp. 535-537. ISSN 0249-7638. 〈https://www.prehistoire.org/515_p_57280/bulletin-de-la-spf-2022-tome-119.html#1191〉

Résumé

Cette thèse interroge la place, le rôle et l’évolution des industries lithiques taillées du nord de la France, entre le III e millénaire (Néolithique final) et la première moitié du II e millénaire avant notre ère (Âge du Bronze ancien à moyen). Elle est fondée sur les travaux de recherche menés depuis vingt-cinq années dans le cadre de mon activité professionnelle et scientifique (Afan/Inrap). L’ensemble des données mobilisées est analysé et replacé dans le contexte technique et social des différents groupes culturels qui se sont succédés dans le temps, sur une même aire géographique. Cette période, caractérisée par l’essor de la métallurgie, est particulièrement intéressante car cette fin de « l’âge de pierre » est une phase de mutation qui marque un temps fort dans l’évolution des sociétés d’Europe occidentale. Au-delà de la caractérisation techno-fonctionnelle des industries en silex, le propos est aussi de tenter de comprendre par une approche croisée les conditions de changement, de continuité et de rupture observés dans ce sous-système technique. Cadre spatio-temporel, corpus et méthodologie Le cadre géographique considéré correspond aux trois départements les plus septentrionaux de l’Hexagone (Hauts-de-France) : le Nord, le Pas-de-Calais et la Somme. Les connaissances y ont été totalement renouvelées par l’archéologie préventive qui a révélé de nombreux habitats structurés du Néolithique final et nombre de sites funéraires du Bronze ancien à moyen. Le champ chronologique de l’étude couvre treize siècles entre 2900 et 1600 cal BC. Le groupe culturel du Deûle-Escaut (2900-2200 cal BC), entité régionale du Néolithique final, s’inscrit dans le processus de complexification sociale du Chalcolithique et voit l’apparition du Campaniforme au cours de l’étape moyenne de son développement.

Voir la notice complète sur HAL

Actualités