Expérimenter lors des crises épidémiques : quinquina et peste de Naples (1656) Article - Janvier 2020

Marine Goburdhun

Marine Goburdhun, « Expérimenter lors des crises épidémiques : quinquina et peste de Naples (1656)  », Revue du Rhin Supérieur, janvier 2020, pp. 21-34. ISSN 2268-509X

Abstract

La ville de Naples affronte en 1656-1657 une violente épidémie de peste qui entraîne la mort de la moitié de ses habitants. Une autorité publique sanitaire, la Députation de la santé, est alors créée pour faire face à la crise épidémique et met en œuvre des mesures d’endiguement de la maladie qui varient peu des autres territoires de la péninsule. Elle s’appuie, pour ce faire, sur un collège d’experts médicaux qui se prononcent sur les remèdes à adopter. Parmi eux, le quinquina est proposé en expérimentation à la population, probablement à la suggestion de Marco Aurelio Severino, éminent scientifique de la Naples moderne et membre de la Députation, qui possède alors un manuscrit anonyme et non daté intitulé De China. Au-delà de la recommandation de ce lointain ancêtre de la chloroquine, pourtant tout aussi controversé, c’est le rôle de l’expérimentation dans la lutte contre une épidémie qui se trouve ici questionné.

Voir la notice complète sur HAL

Actualités